Archives de l’auteur : KamalAdmin

Linguine fraîches aux champignons et au parmesan

Simple, chaleureux et de saison!

Pour 3 personnes:

Ingrédients:

  • 350g de pâtes fraîches (linguine ou tagliatelle)
  • 4 CAS d’huile d’olive extra vierge
  • 1,5 CAS de sauce Tamari (sauce soja)
  • 115g de champignons mélangés (champignons de Paris bruns, pleurottes)
  • 1 gousse d’ail pelée et coupée en tranches grossières
  • 1/2 verre de parmesan râpé
  • 2 CAC de persil et coriandre frais et ciselés
  • 1/2 CAC de sel pour l’eau de cuisson des pâtes

Préparation:

  • Dans une grande poêle, faîtes revenir l’ail dans l’huile jusqu’à obtention d’une couleur dorée. L’odeur de l’ail doit être bien présente. Retirer les morceaux d’ail de l’huile.
  • Couper les champignons en tranches de environ 5mm d’épaisseur et verser-les dans la poêle. Remuer durant la cuisson jusqu’à réduction des champignons et obtention d’une légère couleur dorée. Ajouter la sauce tamari, et faîtes revenir encore pendant 1 min en remuant.
  • Faîtes cuire 3 minutes les pâtes fraîches dans de l’eau bouillante et salée et égoutter les pâtes dans une passoire.
  •  Verser les pâtes dans la poêle avec les champignons et bien mélanger.
  • Servir dans des assiettes, et ajouter par-dessus le parmesan et les herbes.
  • Déguster tant que c’est chaud! Avec du poivre fraîchement moulu, c’est encore meilleur!

Bonne dégustation!

Kamala

La vraie action

Dans le cheminement spirituel, on entend des enseignements qui disent qu’il n’y a rien à faire, que tout est déjà là. Cela peut prêter à confusion, et justifier des comportements de passivité mal placée. Agir dans le non agir, c’est cela la vraie action, mais cela demande clarification.

L’action vraie dépend du point de vue à partir duquel elle est menée et observée. A partir de l’entité séparée de l’égo, il n’y a pas de véritable action, mais plutôt une réaction quasi automatique qui provient du conditionnement du passé. Quand la source d’une action est la peur, la colère, et toute forme de souffrance psychologique, alors l’action est le fruit du sentiment originel de la séparation, de la non complétude. L’action est alors menée dans un désir de justifier/d’agrandir/d’améliorer l’égo, elle est fragmentée et inspirée par le manque et la peur. L’individu croit qu’il est auteur de l’action et s’en accapare.

A partir de l’espace de la conscience, la paix, l’amour et la liberté sont les sentiments qui sont au coeur de l’expérience. L’action engagée à partir de cet espace n’appartient plus à personne, c’est une action qui fait partie du processus cosmique de la manifestation toute entière qui se déploie à chaque instant. Le corps-mental humain rejoint sa juste place en tant que processus-instrument de la création universelle. Dans l’expérience vécue, il n’y a aucune peur, aucun manque, aucune tentative de s’agrandir ou de s’améliorer à travers l’action. C’est une expérience de la justesse du moment, ce qu’il y a à faire est ce qu’il y a à faire, il n’y a aucun choix.

De manière plus appliquée, si l’on regarde les événements dramatiques des manifestations et des violences à Paris du 1er décembre 2018, quelle est la juste action? A chacun, selon sa capacité et sa perspective, de trouver l’espace de paix et de justesse en soi pour décider du prochain meilleur pas à faire. Ce ne sera pas le même pour tous. Mais ensemble, l’action toute entière sera juste et positive pour tous.

Paix en soi, pour la paix pour tous!

Kamala

La souffrance, c’est l’histoire qu’on s’en fait

Un événement ou un non-événement surgit. Des tensions dans le corps apparaissent à la conscience. Un mouvement de rejet vient comme une réaction habituelle pour camoufler, gérer ces sensations qui sont jugées négatives, à refouler. Ce simple mouvement qu’on ne peut pas contrôler est la naissance de la souffrance psychologique. Cette souffrance est le fruit d’une histoire que l’on associe aux sensations dans le ventre, la poitrine, la tête, ces sensations que la pensée a associé à l’angoisse, à la tristesse, à l’ennui, à la colère, la liste est sans fin.

Bercé par l’histoire associée aux sensations, nous croyons être une personne qui doit travailler sur elle-même pour devenir plus heureuse, ou qui est justifiée dans son malheur. Ce processus d’auto-hypnose soutient et nourrit la souffrance elle-même, comme une roue qui tourne sur elle-même, à vide.

Soudain, par la grâce, nous voyons que changer l’histoire, gérer nos sensations pour les rendre positives, plus agréables, est un vain effort. Nous voyons enfin notre limite, notre incapacité à faire quoi que ce soit pour rétablir l’équilibre. Lâcher prise. Un grand moment où rien ne se fait, rien ne se passe. Enfin! Il n’y a plus que l’écoute, une écoute sans intention, sans prétention, sans histoire. Un espace, des mouvements, plus d’espace, de l’intensité, une ouverture…Et beaucoup de joie! Le calme dans la joie, la joie dans le calme. Plus personne pour sentir, plus personne pour penser, il n’y a que l’écoute, la présence, lumineuse et si douce, en même temps si intense.

La magnificence du silence, l’espace où tout est possible, sans personne pour faire.

Kamala

Jus de fleurs de brocolis

Le brocolis est reconnu pour ses vertus anti-cancérigènes. Il est aussi riche en sels minéraux et vitamines! A consommer sans modération 🙂

Ingrédients pour un grand verre: 

  • 125g de fleurs de brocolis
  • 2 pommes à croquer
  • 1 CAS de jus de citron frais

Préparation: 

  • Couper les fleurs de brocolis et les pommes en morceaux
  • Mettre le brocolis, les pommes et le jus de citron dans la centrifugeuse
  • Servir frais

Bonne dégustation!

La conscience est la lumière du monde

Ce n’est pas le soleil qui éclaire le monde, mais bien notre propre conscience.

Nous ne voyons pas un monde, nous ne connaissons pas un monde. Nous ne connaissons que nos perceptions. Nous ne percevons pas un monde, nous ne connaissons que l’expérience de voir, entendre, sentir (les odeurs comme les sensations) autrement dit percevoir. Il n’y a pas un monde, personne n’a jamais connu un monde en soi sinon que ses propres perceptions.

Comment sait-on qu’il y a expérience? On le sait car toute expérience apparaît à notre conscience. Sans la conscience qui sait, qui prend note qu’il y a expérience percevoir, il n’y aurait pas de preuve de l’expérience elle-même. La conscience est la preuve même de l’existence de l’expérience, et donc du monde. La conscience est la preuve du monde. Mais pas un monde fait d’objets extérieurs à nous, extérieurs à notre conscience, mais un monde-expérience qui n’apparaît que dans l’écran de la conscience, autrement dit en nous-mêmes.

Parlons de nous-mêmes. Qui sommes-nous vraiment? Nous percevons un corps qui change tout le temps, nos sensations changent, la vision du corps change, les odeurs, les idées changent. Tout ce que nous percevons change. Mais pour remarquer tout ce changement, il y a un champs qui ne peut pas changer, qui est absolument stable, et cela est le champs de la conscience. La conscience est cela en nous qui remarque le changement, mais qui ne change pas. Notre corps et nos idées évoluent, mais il y a un fonds qui donne toute sa continuité à cela, c’est la nature inchangeable de la conscience, ce « Je » qui est témoin du spectacle de l’expérience, de la vie.

En s’intéressant au « Je » essentiel, à l’espace de conscience, j’apprends petit à petit à reconnaître que c’est une source de calme et de repos. Au fur et à mesure que je m’y repose consciemment, je ressens ouverture et plénitude, comme s’il n’y avait plus rien qui manquait à mon bonheur. Je reconnais alors que ma vraie nature est déjà sérénité et liberté, dans une stabilité qui n’a ni de début ni de fin, comme un présent éternel.

Je peux compter dessus. C’est mon véritable refuge.

Carottes au vinaigre de vin

Une salade avec du goût et très facile à préparer.

Ingrédients pour 4 personnes:

  • 4 carottes de taille moyenne
  • 3 CAS de vinaigre de vin
  • 5 CAS d’huile d’olive vierge
  • 1 gousse d’ail finement découpée
  • 1 poignée de persil émincé

Préparation: 

  • Eplucher et couper les carottes en rondelles de 5 mm d’épaisseur environ,
  • Faire blanchir les carottes dans l’eau bouillante jusqu’à « al dente » (ni trop mou, ni trop dur) et les égoutter. Placer le tout dans une assiette creuse.
  • Dans un bol, mélanger ensemble l’huile d’olive, le vinaigre de vin, l’ai et le persil. Verser le mélange sur les carottes.
  • Couvrir avec un film alimentaire et laisser reposer au réfrigérateur pendant toute la nuit.
  • Déguster en salade.

Bonne dégustation!

Jus de betterave au gingembre

Ingrédients pour 1 grand verre:

  • 200g de betterave crue
  • 1cm de racine de gingembre fraîche et épluchée
  • 1 grosse orange à jus

Préparation:

  • Epluchez la betterave et tranchez-la.
  • Passez-en la moitié dans la centrifugeuse, puis faîtes pareil avec le gingembre. Rajoutez le reste de betterave dans la machine.
  • Pressez l’orange avec un presse-agrumes.
  • Versez le jus d’orange et le mélange betterave-gingembre dans un grand verre, et dégustez pour faire le plein de vitamines et de minéraux! Ce jus est un excellent dépuratif naturel.

Bonne dégustation!

Les mots-cadeaux à Kamala – Retraite au Taillé 2018

Récoltés par Olivia et de la part de tous les participants de la retraite au Taillé en Ardèche, août 2018:

« Quand tout le plein est là, même le mot est de trop »

Le plein est là, Kamala, mais voilà : les mots qui suivent sont cadeaux.

D’ailleurs ne dit-on pas en recevant un cadeau : « c’est trop » ?

Voici donc les mots de tes retraités du Taillé.

Des offrandes de toutes tailles, des mots taillés sur mesure, taillés comme des diamants, qui scintillent au firmament.

C’est parti.

 

Des mots en « -ence », pour sortir de cette journée du… Silence

Expérience

Transparence

Présence

Conscience

Intense

 

Une petite cohorte en « I »

Identification

Initiation

Immensité

Intériorité

Ici (et maintenant)

 

Un medley de noms à l’unisson

Grandeur

Calme

Sérénité

Joie

Paix

Harmonie

Bien être

Repos

Tranquillité

 

Un échantillon en « -Dé »

Découverte

Détente

Déstabilisation

 

Une sélection en « -ion »

Explosion

Information

Compréhension

Nouvelles sensations

Des-accélération (de la part de quelqu’un qui a appris à accélérer des particules !)

 

Encore quelques noms

Doutes

Fatigue

Partage

Rencontre

Ouverture

Lâcher prise

Souffle

Aube

Promenade

Réveil

Lumière

soleil

souplesse

 

Quelques citations

On se ressemble, c’est réconfortant

Y’a du boulot (et peut-être à bientôt)

Un bon début !

 

Une poignée d’adjectifs

Merveilleux

Léger

Profond

Vrai

Riche

 

Prometteur

Existentiel

Absolu

 

Une dernière salve d’adjectifs en « ante »

Inspirante

Bienfaisante

Rafraîchissante

Enrichissante

Vivante

Ressourçante

Re-vivifiante

et un néologisme : Kamalante !

 

Les mots de la fin, pour boucler la boucle (merci Michel)

Plénitude

Plein de tout

Tout de plein

 

(Il ne nous reste qu’à)

Continuer sur cette route, ce chemin

Février 2018: retraite au Laos

J’ai eu le privilège et le bonheur d’animer ma toute dernière retraite de Kundalini Yoga et méditation en non dualité au nord du Laos, à Nongkhiaw au Mandala Ou Resort. Notre groupe de retraite était constitué de 7 participantes de France et dont une de Sydney.

Nongkhiaw est situé à plus de 100km au nord-est de Luang Prabang, au bord de la 2e rivière du pays, le Nam Ou. Notre resort se trouve juste en bordure de cette rivière, avec quelques bungalows avec vue sur l’eau, et les autres avec vue sur le jardin intérieur. Chaque bungalow a été construit selon le style traditionnel du pays, avec des matériaux naturels que le bambou et le bois. L’intérieur est décoré simplement mais avec goût, toujours en mettant en valeur l’artisanat traditionnel et local.

Tous les matins avant le coucher du soleil, nous avions le bonheur de nous réveiller avant même le staff du resort pour nous poser dans notre belle salle de yoga, ouverte sur la rivière et les montagnes alentours. Les oiseaux, l’eau, la brume, la fraîcheur matinale faisaient partie de notre moment présent. La pratique du Kundalini Yoga et de la méditation ouvrait nos sens, et nous aidaient à être en pleine présence, comme unies avec tout. C’était juste magique! Quel cadeau!

Le gérant du Mandala Ou Resort était aussi un passionné de gastronomie, il cuisinait les plats d’inspiration occidentale. Quel régal à chaque repas! Une fête pour les papilles et nos yeux ébahis!

Durant notre semaine de retraite, nous avons pu sortir pour découvrir la zone. Plusieurs balades en bateau nous ont donné une belle expérience de tous les paysages le long de la rivière. La jungle si dense et luxuriante sur les flancs de montagnes était impressionnante d’énergie, de beauté et de présence. Les montagnes, majestueuses, nous laissaient muettes d’admiration et d’émerveillement. Quelle nature, encore si sauvage et si authentique!

Un matin très tôt, notre groupe est parti torches en main gravir une montagne à Nongkhiaw avec pour objectif de jouir d’une vue panoramique au sommet. La marche fût très tonique, parfois très difficile et longue. Au bout d’1h30 de pente ascendante non stop, nous avons reçu le cadeau: un paysage tout ouvert à 360° de montagnes caressées par une mer de nuages et surplombant le Nam Ou et Nongkhiaw. Ce fût une expérience d’une beauté indescriptible et inoubliable!

Je remercie notre groupe qui a répondu à l’invitation de cette retraite, ce qui a rendu possible cette expérience de partage à l’autre bout du monde. Merci du fond du coeur!

Merci au Mandala Ou Resort pour nous avoir accueillies et servies avec tant de gentillesse et de grâce! Je me suis bien sentie reconnectée avec mes origines laotiennes 🙂

Je vous dis à bientôt pour une prochaine retraite, en 2019 ce sera sur une île en Thaïlande!

Love,

Kamala

Happy birthday Amma

To Amma, with love

Dessin de Kamala: les pieds de Amma

Dearest Amma, pure embodiment of the Divine Presence

May the life force keeps your body-mind healthy and strong

May all human beings in the world be inspired by you as living Truth

May our hearts melt with the heat of your Love and tireless Service

May we pull together our dedication and attention towards Self-realization

May we all experience our true nature, Sat Chit Ananda.

Gratitude forever.

Humbly yours,

Kamala